Réussir la transformation numérique des entreprises
English Licence Creative Commons AttributionLicence Creative Commons Attribution

Chaos Monkeys, journal de bord du capitalisme à l’ère numérique

Résumé du livre Chaos Monkeys d’Antonio Gracia Martinez, qui décrit 4 années de « vraie vie » dans la jungle des startups de la Silicon Valley

Résumé du livre Chaos Monkeys

 

Antonio Garcia Martinez est un explorateur contemporain du capitalisme à haute fréquence.

Son premier livre, Chaos Monkeys, est le journal de bord d’un périple agité au milieu de la Silicon Valley du début des années 2010. Il y fut successivement salarié d’une première startup puis co-fondateur d’une autre, qu’il revendit à peine 9 mois plus tard pour passer « deux ans en enfer » chez Facebook.

Le récit détaillé de ses 4 années dans la « Valley » est exceptionnel à plusieurs égards. Chaos… est écrit à la première personne. Notre narrateur a vécu toutes les scènes qu’il décrit de manière parfois très crue. Son expérience fut aussi riche que rapide : recrutement, création, levée de fonds, rachat, licenciement, le tout à la vitesse d’une voiture de course (lire ici). Les personnages – dont certains bien connus – sont réels, même s’il est précisé en introduction que « quelques noms ont été omis pour protéger les vrais coupables ».

L’auteur nous fait ensuite bénéficier d’une connaissance pointue de la publicité en ligne, celle qui permet de « monétiser » l’activité des utilisateurs. Je n’avais jamais lu un livre à la fois aussi clair sur la manière dont une entreprise peut gagner de l’argent sur internet, et aussi lucide sur les effets collatéraux de cette nouvelle « économie de l’attention».

Car Antonio nous révèle les perversions d’un système qui utilise les meilleures technologies pour transformer notre « temps de cerveau disponible » en argent. Avec un style et une érudition remarquables, le livre décrit un microsome qui bouleverse sans discernement les hommes, les entreprises et les territoires. Nous sommes loin des leçons de leadership assénées à grands coups de phrases cultes par des entrepreneurs en fin de carrière, ou encore des critiques de philosophes mondains qui ne connaissent la Silicon Valley qu’au travers des ragots de magazines spécialisés.

Antonio dresse au contraire un constat clinique d’un monde dans lequel nous sommes à la fois joueurs et pions, coupables et victimes, espions et espionnés. À l’instar des Chaos Monkeys, ces logiciels censés tester la résilience des infrastructures informatiques en simulant des attaques aléatoires (lire ici), les entrepreneurs de la Silicon Valley ne semblent avoir d’autres objectifs que de détruire par tous moyens nos repères et nos valeurs pour les remplacer par des « produits » aussi nombreux qu’éphémères.

Oubliez les learning tours et les visites d’incubateur et sautez sur ce livre. Quand 2 milliards de personnes passent 3 heures par jour à cliquer sur des « contenus » affichés sous une bannière bleue, il est temps de comprendre de ce qui nous arrive, faute de savoir comment y échapper.

Nous vous proposons une série de posts  pour analyser les enseignements de ce livre

Journal de bord du capitalisme à l’ère numérique : la critique générale du livre

Mais qui sont ces Singes du Chaos ? Comment les startups de la Silicon Valley s’inoculent du risque pour améliorer leur résilience

Andy Warhol avait tout faux. Comment Facebook s’organise pour créer « un monde plus ouvert et plus connecté ».

Qu’est-il arrivé au capitalisme ? En quoi les géants du web ont changé la manière de créer, développer et rentabiliser une entreprise.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la publicité en ligne, sans jamais oser le demander. Petit traité de publicité en ligne, à l’ère des réseaux sociaux.

En bonus, un extrait intégral du livre ici

Peur de rater ces articles ? Abonnez-vous !

Photo d’en-tête : Antonio Garcia Martinez, par Helena Price

 

Si vous avez aimez cet article, vous pouvez le partager